Depuis sa création, AMBISAT a été la première société à entreprendre des développements de plans et de projets de restauration environnementale. En accord avec une législation environnementale de plus en plus exigeante, les interventions en matière de restauration se sont axées vers l’objectif de conservation et, le cas échéant, de récupération de la qualité écologique et paysagère du milieu naturel.

Conformément à ces lignes directrices, on a intégré aux plans et aux projets non seulement des interventions concrètes qui permettent de régulariser des situations anormales, mais aussi toute une série de mesures permettant d’améliorer les niveaux de qualité de l’environnement des écosystèmes et qui impliquent de nouvelles propositions concernant l’importance du milieu naturel pour la société, et le positionnement respectueux et intégrateur de l’homme envers la Nature.

Concernant l’innovation, AMBISAT a essayé d’intégrer à ses projets, chaque fois que cela a été techniquement possible, des techniques de bio-ingénierie qui appliquent des connaissances biologiques et mécaniques aux travaux de restauration écologique. Du fait de la typologie des matériaux naturels employés (pierre, plantes, fibres naturelles, terre végétale, graines, etc.), ces interventions s’intègrent parfaitement dans l'environnement, permettant la totale récupération de l'écosystème fluvial. Par l’examen de la condition de référence du secteur d’intervention, on détermine la problématique de détérioration ou de déviation des conditions naturelles. Ultérieurement, on établit l’image-objectif comme meilleur état écologique possible compatible avec les usages actuels : restauration (totale récupération), réhabilitation (récupération partielle) ou amélioration écologique et paysagère (interventions ponctuelles).

Les interventions sont axées vers l’élimination des causes de la dégradation (restauration active) ainsi que la création des conditions pour que l'environnement puisse s'auto-stabiliser (restauration passive) :
  • Plans intégraux de bassin de restauration hydrologique et environnementale
  • Projets de restauration du milieu naturel : récupération, aménagement, revégétation et maintenance (routes, talus, décharges, fleuves et rives, marécages, etc.)
  • Projets de restauration hydrologique forestière de bassins et contrôle de l’érosion
  • Projets d’amélioration paysagère et écologique