L’intégration à l’ordonnance juridique espagnole de la Directive 2000/60/CE, œuvre du Parlement Européen et du Conseil Européen, datée du 23 octobre 2000, par laquelle est établi un cadre communautaire dans le domaine de la politique des eaux, la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) ajoute à l’approche traditionnelle de satisfaction de la demande une nouvelle vision qui prétend atteindre un bon état écologique de toutes les masses d'eau.

AMBISAT a été impliquée, dès sa création, dans l’élaboration de travaux préalables à l’implantation de la dite DCE dans plusieurs démarcations hydrographiques espagnoles, ainsi que dans les processus d'élaboration des nouveaux plans hydrologiques; consciente que les projets de planification hydrologique doivent servir pour tenter de rendre compatibles ses différents besoins en adoptant une gestion rationnelle permettant le développement durable. Aussi, la planification hydrologique doit contribuer à pallier les effets des inondations et des sécheresses, spécialités qui, au sein de la société AMBISAT, s'intègrent pour apporter des solutions dites intégrées à la planification.

Par ailleurs, la DCE établit que la participation active des parties intéressées dans son application doit être encouragée, et en particulier dans les processus de planification, et c'est la raison pour laquelle elle s'est spécialisée dans la tâche consistant à favoriser le dialogue et la médiation comme stratégies pour l’élaboration du plan hydrologique, réaliser une analyse préalable des parties intéressées pour identifier et caractériser les acteurs du processus participatif, reconnaître la légitimité de toutes les positions, fournir une scène commune à tous les acteurs en rapport avec la gestion de l’eau, en soulignant les intérêts communs et en créant des lits de fleuves prêts à affronter les conflits, présenter les conclusions obtenues au cours du processus dans des forums pertinents, impliquer l’ensemble des institutions des Communautés Autonomes et de l’État central dans l'élaboration du plan hydrologique, approfondir les politiques de complémentarité entre les pouvoirs publics et la société civile en donnant à cette dernière le maximum d’informations et en lui recommandant le respect des positions.

Pour un bon développement d’un processus de planification, AMBISAT dispose d’une équipe multidisciplinaire de techniciens qui s’adonnent aux tâches suivantes :
  • Délimitation des masses d'eau, types et conditions de référence
  • Analyse des pressions et incidents anthropiques
  • Étude de détermination des débits écologiques et leurs implications sur les réponses aux demandes
  • Identification de réserves naturelles fluviales
  • Inventaires des ressources naturelles et évaluation de l'incidence du changement climatique dans des scènes futures
  • Inventaires des usages et des demandes, projections vers le futur
  • Définition des systèmes et des sous-systèmes de gestion et réalisation d’un bilan entre ressources et demande
  • Identification des zones protégées et exigences spécifiques
  • Conception et adaptation des réseaux et des programmes de contrôles
  • Définition d’objectifs environnementaux et propositions d’exemption pour cause de non viabilité technique ou de coûts disproportionnés
  • Analyse et caractérisation économique des usages de l’eau
  • Étude des niveaux de récupération des coûts des services, évaluation des coûts environnementaux et des coûts de la ressource
  • Élaboration du programme de mesures avec sa programmation économique et temporelle
  • Coordination des autorités compétentes désignées
  • Développement d’un processus d’information publique
  • Processus de consultation publique, d’étude et de réponse aux allégations